Comment l’esprit est affecté par la musique ?

Catégories Info

Music photo

1. DÉVELOPPEMENT COGNITIF
Mémoire verbale, précision de prononciation en langue seconde, capacité de lecture et fonctions exécutives
Apprendre à jouer d’un instrument pendant l’enfance peut améliorer le rendement scolaire et se traduire par une amélioration de tous les indices du QI (compréhension verbale, organisation perceptuelle, absence de distractibilité et vitesse de traitement).

Retrouvez dans ce test les comparatifs des meilleurs tournes disque.

Les auteurs affirment que la musique peut produire des changements neuroplastiques (structurels) et fonctionnels dans le cerveau. Ces changements sont en corrélation avec l’intensité et la durée de la pratique.

Cette influence semble plus forte lorsque l’entraînement musical a lieu pendant des périodes sensibles, c’est-à-dire avant l’âge de 7 ans, et que des changements structurels dans le cerveau peuvent également survenir plus tard dans la vie, selon certaines recherches.

2. LA MUSIQUE INFLUENCE NOTRE PERCEPTION DU GOÛT
Changer ce que les gens vivent dans une modalité (p. ex., auditive) peut parfois changer leur expérience des stimuli présentés dans une autre modalité (p. ex., le goût).

Dans une étude réalisée en (2012), 250 participants se sont vus servir des verres de vin tout en écoutant certaines pièces musicales en arrière-plan. Après que les participants aient vidé leurs verres, on leur a demandé d’évaluer les caractéristiques du vin.

Tous les participants ont estimé que le vin était beaucoup plus « puissant et lourd » s’ils avaient écouté une musique de fond puissante et lourde tout en buvant le vin. Un effet similaire a été constaté pour les trois autres pièces musicales.

Une autre étude de Crisinel et ses collaborateurs (2012) a montré que l’écoute de sons graves pouvait aider à mettre l’accent sur les notes amères dans un caramel aigre-doux, tandis que l’écoute de sons aigus tend à faire ressortir sa douceur.

3. LA MUSIQUE TRISTE NOUS FAIT NOUS SENTIR BIEN
« Les résultats ont révélé que la musique triste était perçue comme plus tragique, alors que les expériences réelles d’écoute de la musique triste les ont amenés à se sentir plus romantiques, plus joyeux et moins tragiques… ».

4. LA MUSIQUE FAVORISE LES SENTIMENTS DE FLUIDITÉ
Une expérience menée par Marin et ses collègues (2013) auprès de 76 élèves de piano a révélé que la quantité de pratique quotidienne et l’intelligence émotionnelle des participants permettaient de prévoir l’intensité de l’écoulement ressenti par les participants.